Articles populaires

    SUBSCRIBE TO THE LATEST INTELLIGENCE

    Wembley StadiumGuillaume Auprêtre travaille sur la création d’un club Olympique de supporters pour soutenir les différentes équipes nationales Françaises. Il a suivi l’équipe de France de Football à l’Euro 2020 dans plusieurs villes européennes et nous transmet sa vision de la gestion des fans par l’UEFA ainsi que les nouveaux jobs qui sont associés à cette gestion en temps de pandémie.

    Michel Platini n’est plus Président de l’UEFA, mais en 2021, son ombre a plané sur l’Europe du football. En effet, cette édition particulière de l’Euro, voulue pour célébrer les 60 ans de cette compétition, a envoyé les supporters européens aux quatre coins du vieux continent. Un défi organisationnel qui a vu la pandémie du Covid-19 se greffer aux contraintes déjà existantes. Retour sur les adaptations nécessaires.

    Les stades ont été la première source de questionnement. Pendant que Budapest voulait remplir la Puskas Arena à 100 % (61 000 spectateurs), Bakou et Saint-Pétersbourg promettaient une jauge à 50 % (respectivement 31 000 et 30 500 spectateurs). Les autres stades ont porté leur jauge entre 22 et 33 % de capacité d’accueil. Ces choix ont permis à chacune des villes de pouvoir accueillir les fans qui le souhaitaient, et donc aux fans de suivre leur équipe et de profiter de chacune des ambiances locales. A Budapest par exemple, l’un des rares stades où la vente d’alcool était autorisée, pour l’équivalent de 5€, chaque supporter pouvait repartir avec sa pinte de bière sponsorisée. Un prix plutôt raisonnable quand on connaît les tarifs pratiqués dans d’autres stades.

    Il fallait montrer patte blanche auprès des organisateurs. 

    Mais avant de profiter de tout ça, il fallait montrer patte blanche auprès des organisateurs. Le Pass sanitaire Européen n’ayant pas été mis en place avant la compétition, chaque pays a donc, en concertation avec l’UEFA, édicté ses propres règles d’accès au stade. Un bracelet de couleur était remis à chaque spectateur avant le match, condition sine qua non à son entrée dans le stade. Pour s’y retrouver, un mail récapitulatif avec toutes les informations nécessaires était envoyé par l’UEFA quelques jours avant l’évènement, afin de pouvoir se préparer au mieux.

     

    Euro 2020 venue-1

     

    Parfois, un test antigénique fait le jour même dans la ville du match suffisait (comme à Munich). A Bucarest, si vous étiez vacciné, vous pouviez aller récupérer votre bracelet, mais pas à Budapest, la Hongrie ne reconnaissant pas les vaccins administrés en France.

    Tous les billets ayant été dématérialisés, vous deviez arriver avec votre smartphone (avec de la batterie évidemment), et activer votre Bluetooth à l’entrée du stade.

    A l’entrée du stade, fini les billets thermiques. Tous les billets ayant été dématérialisés, vous deviez arriver avec votre smartphone (avec de la batterie évidemment), et activer votre Bluetooth à l’entrée du stade. Là, un agent venait activer votre billet en approchant une petite carte de votre téléphone. Ça y est ! Vous pouviez pénétrer dans le stade.

    En tant que supporters, vous aviez donc tout un processus à suivre. 

    Ce processus a été mis en place par l’UEFA et les villes hôtes avec pour objectif d’offrir une compétition de qualité tout en offrant de la sécurité aux fans.
    Cette expérience fut une première pour le fan,
    mais aussi pour l’organisateur, qui a dû faire face à ces contraintes et s’y adapter.

    euro2020De nouveaux métiers et missions de bénévolat avec de nouvelles compétences sont donc apparus pendant cet Euro :

    • Dématérialisation des billets : une application spécifique a été créée et chaque fan avait accès à son ticket via cette dernière. Tout un process a été mis en place pour en voir sa réalisation ;
    • Vérification des tests PCR et remise des bracelets : toute une installation a été mise en place par les organisateurs pour vérifier le test PCR de chaque fan et lui remettre son bracelet lui permettant d’accéder au stade. Chaque personne responsable se devait de vérifier la documentation et la validité du test PCR ; 
    • Activation des billets : En temps normal, dans la majorité des stades, le fan présente son billet au niveau du tourniquet automatique qui lui permet d’accéder à l’enceinte du stade. Pour cet EURO 2020, chaque billet était d’abord activé par une personne avant que le fan puisse passer le tourniquet afin d’assurer un contrôle supplémentaire.

    Il serait intéressant de garder les nouveautés qui ont fonctionné et de les implémenter de manière pérenne

    Ces nouveaux process qui n’existaient pas lors des précédentes éditions ont dû être mis en place par l’organisation, donnant lieu à des formations et de nouvelles opportunités d’avoir une expérience professionnelle dans le milieu de l’industrie du sport.
    Même s’il est certain qu’aucun d’entre nous n’a envie de revivre ce parcours du combattant pour retourner au stade, il serait intéressant de garder les nouveautés qui ont fonctionné et de les implémenter de manière pérenne dans la structuration des futurs évènements de l’UEFA ou au sein de chaque championnat national afin d’assurer la transition « post » COVID19.

    alerte job

    REJOIGNEZ-NOUS SUR YOUTUBE

    Découvrez nos entretiens et nos idées vidéo uniques sur l'industrie du sport.

    REJOIGNEZ-NOUS

    Articles Similaires

    Le FNE formation élargi jusqu’à fin 2021

      Jusqu’à présent limité aux salariés en activité partielle, le FNE s’élargit à tous les salariés. Les OPCO bénéficient ...

    Lire la suite

    Qu'est ce que le métier de Chef de Produit ?

    Pendant 6 mois, Jean-Baptiste Saulais a fait partie de l'équipe marketing d'adidas dédiée au compte Decathlon, un compte...

    Lire la suite

    Interview avec Mathieu Goergen, Fondateur de Fanstriker.com

    Dans l’industrie du sport, certains métiers sont plus connus que d’autres, les métiers marketing, sponsoring, évènementi...

    Lire la suite

    Abonnez-vous à notre newsletter